Grands vins de Bourgogne

Millésimes

Millésimes

2015

Après un hiver doux et humide, le printemps se fait sec et ensoleillé. Peu de pluie en mars et en avril. Un gros arrosage le week-end du 1er mai vient à point car en mai et début juin un temps sec domine.

La floraison intervient début juin sous la chaleur puis arrive une pluie salvatrice mi juin qui accélère le cycle végétatif.

Il suffit de 20 jours pour passer de la floraison à la fermeture de la grappe. La deuxième partie de juin et juillet est chaude voire caniculaire mais la sécheresse commence à sévir dans quelques secteurs.

Le retour de la pluie se fera début août. La maturité se fera tout le long du mois où le temps restera plus frais jusqu'à fin août où quelques jours très chauds finiront de murir de magnifiques raisins gages d'un grand millésime.

Les vendanges ont commencé le 2 septembre pour finir le 10.

Les blancs se montrent expressifs, purs et riches en bouche.

Les rouges de couleur intense au nez de fruits rouges mûrs seront charnus, soyeux et ronds.

2015 est un grand millésime déjà gourmand qui se révèlera au fil des années.

 

 

2014

L'hiver a été doux et humide, la végétation se réveille en mars avec un temps printanier et sec. Ce temps se maintient en avril, mai et juin.

La floraison se passe vite et bien début juin grâce un temps chaud voir caniculaire le week-end de la pentecôte (proche des 40°C). Ce temps perdure jusqu'à la fin du mois où un violent orage s'abat sur la côte le 28 juin. Les parcelles de Meursault, Monthelie, Volnay, Pommard et Beaune sont touchées.

Les jours qui suivent restent secs, mais le temps redevient orageux et ce jusqu'au 10 août. Ensuite le temps devient sec mais frais (à peine 20°). Puis septembre arrive avec le retour d'un temps ensoleillé et chaud qui perdure tout le mois.

Les vendanges ont débuté le 15 septembre pour se terminer le 23. Les rendements sont hétérogènes mais la qualité semble au rendez-vous.

Les blancs présentent des équilibres parfaits.

Les rouges se distinguent par de belles couleurs, de jolis arômes et de belles bouches aux tanins soyeux.

2013

Le millésime 2013 démarre avec un printemps maussade surtout en mai où la fraicheur et la pluie s'installe tout le mois.

La floraison qui se termine fin juin annonce un millésime plutôt tardif.

L'été a été chaud et ensolleillé ainsi que septembre mais l'humidité est restée présente.

Les vendanges au domaine DEMOUGEOT ont eu lieu du 30/09 au 10/10.

Les blancs ont des arômes agréables d'agrumes et de fruits à chair jaune et blanche. Une belle tension leur confère de la fraicheur en fin de bouche.

Les vins rouges présentent de belles robes et un joli fruité. En bouche équilibre fraicheur finesse, gourmandise et tanins souples.

Les mises en bouteille ont commencé début septembre et vont se poursuivre jusqu'au printemps 2015.

2012

L’hiver est relativement doux, avec toutefois dix jours de froid sec au début du mois de février. En mars, beau temps chaud et sec, avant un mois d’avril frais et humide. Après une météo maussade en mai et juin, le soleil fait son retour à partir du 15 juillet. Un orage de grêle s’abat d’Auxey-Duresses à Beaune le 30 juin, ainsi qu’un autre le 1er août qui ne fait pas de dégâts sur le domaine.
Les vendanges débutent le 18 septembre et s’achèvent 7 jours plus tard. Sur les vins blancs, le millésime 2012 se caractérise par des arômes floraux et de fruits jaunes. Beaucoup de richesse en bouche, avec un côté charnu et une belle énergie. Les rouges libèrent d’intenses notes de fruits rouges, avec des tanins soyeux qui demandent quelques années de garde.

2011

Millésime très précoce qui connait un printemps chaud et beau. Le 11 mai, on découvre les premières fleurs sur les chardonnays. L’été est plus maussade et le beau temps fait son retour à la mi-août. La fin du mois est chaude et humide. Conséquence, les vendangeurs sont dans les vignes pour couper les premières grappes dès le 28 août.
Sur les blancs, les vins présentent un nez bien ouvert, avec des notes florales. La bouche allie richesse et minéralité. Beau fruité sur les pinots noirs pour des vins très flatteurs, gourmands et friands. Le millésime 2011 est à consommer avant les 2012 et les 2010.

2010

Voilà un millésime classique pour la Bourgogne, avec les 15 premiers jours de mai assez frais. Le stade de la floraison est atteint au milieu du mois de juin et l’été se déroule sans accident climatique. Débutée le 17 septembre, cette petite récolte prend fin le 29 septembre.
Avec des petits grains concentrés, les blancs affichent une grande richesse, alliée à la fraîcheur et la minéralité en finale. Les 2010 présentent un grand potentiel de garde, en blanc comme en rouge. Les pinots noirs font honneur à la Bourgogne, avec de la puissance, de la structure et des tanins qui se patineront avec l’âge.